Le mot du Président

L’année 2020, comme vous le savez, a été une année exceptionnellement imprévisible tant au niveau sanitaire qu’au niveau social. Beaucoup d’associations ont fonctionné au ralenti pour différentes raisons. La Société Pomologique du Berry pourtant a pu fonctionner au mieux grâce aux salariés qui ont pu continuer de travailler. En début de saison, la taille dans les vergers et leur entretien a pu se faire normalement et à l’automne, la cueillette et le ramassage des pommes ainsi que le fonctionnement de l’atelier s’est effectué à peu près comme les années précédentes. Le secrétariat a été assuré comme à l’habitude par Catherine. Nous avons respecté les barrières sanitaires en particulier au bureau et à l’atelier , tant les salariés que les usagé(e)s et adhérent(e)s. Pourtant, deux incidents majeurs sont survenus:

-la panne de la centrifugeuse qui nous a obligés à en louer une auprès de notre fournisseur habituel avec une semaine de difficultés pour satisfaire les rendez-vous. Et puis, il a fallu s’adapter à ce nouveau matériel ayant un débit moindre.

-le re-confinement fin octobre nous a contreints de ne pas faire entrer dans l’atelier ceux et celles qui apportaient leurs fruits. Donc, le pressage des pommes et l’embouteillage étaient pris en charge par les salariés. Pas de présence des adhérents non plus au bureau.

Autre imprévu: après les 24 et 25 octobre, il nous restait encore beaucoup de pommes à ramasser dans nos vergers et le confinement nous empêchait de faire appel aux bénévoles. Après une demande argumentée auprès de la préfecture, une dérogation nous a été accordée pour que quelques bénévoles puissent terminer le travail et que les quelques tonnes de pommes restantes puissent être transformées à l’atelier.

Les 39 èmes Journées de la Pomme se sont déroulées en extérieur comme un Marché, avec donc une entrée gratuite (payante d’habitude!), ce qui nous a interdit toutes animations à part la visite de nos vergers et l’exposition de fruits. Il y a eu plus d’affluence le samedi que le dimanche sans doute à cause du temps. Les visiteurs sont venus acheter des fruitiers en vue de planter de nouvelles variétés et des produits à base de fruits ainsi que des pommes et fruits locaux. Bien sûr, la fête n’a pas eu son panache habituel et beaucoup d’habitué(e)s ne se sont pas déplacé(e)s mais l’association a pu équilibrer ses recettes/dépenses grâce entre autres à la pâtisserie, aux beignets, au jus de pommes frais mais également à la vente des pommes des vergers.

Je remercie aussi chaleureusement tous les bénévoles qui ont aidé à la réussite de cette manifestation et à ceux et celles qui se sont donnés beaucoup de mal pour la cueillette et le ramassage des pommes. Grâce aussi aux salariés, l’association a pu fonctionner presque normalement cette année sans avoir eu recours au chômage partiel.

La suite...ce n’est pas facile de la prévoir avec les informations actuelles... Il est certain par contre que nous ne pourrons pas tenir notre Assemblée Générale au début de février (pas de rassemblement). Alors quand et comment? Les statuts de l’associations ne prévoient rien par correspondance et par écrit. Je pense qu’il est urgent d’attendre jusqu’au début du printemps! En ce qui concerne la Journée des végétaux pour le 28 février 2021, il est possible qu’elle se déroule à minima, en extérieur, comme les Journées de la pomme. Mais rien n’est certain...

Je vous adresse, en cette fin d’année tous mes meilleurs voeux pour 2021 qui, je l’espère, nous permettra de retrouver progressivement une vie «un peu plus normale»... et ce, pour que les prochaines Journées de la Pomme... se déroulent dans de meilleures conditions.

René Marandon

 

Les adhérents qui désirent recevoir le prochain Bulletin dématérialisé, c’est à dire par l’intermédiaire de leur adresse E-mail sont priés de nous le faire savoir avant le 1er septembre 2020 en nous envoyant un mail à l’adresse suivante:

societe.pomologique.berry@wanadoo.fr

Ils recevront le prochain bulletin plus tôt que le Bulletin papier sous la forme de PDF et en couleur.(Ils ne recevront donc plus le Bulletin papier)